Accueil » Comment devenir sexologue » Devenir sexologue sans diplôme ?

Devenir sexologue sans diplôme ?

Lorsque l’on regarde attentivement le parcours préconisé pour devenir sexologue, il est souvent conseillé d’avoir fait quelques années en études de médecine au préalable, d’être psychologue certifié ou même d’avoir une première expérience dans la santé. Mais est-ce vraiment nécessaire ? Je vous rassure tout de suite : non ! Mais comment devenir sexologue sans diplôme tout en se lançant dans une carrière professionnelle à succès ? Je vous dévoile mes meilleurs conseils dans cet article ! 

Qu’est-ce que le métier de sexologue ?

La sexologie est l’étude des comportements sexuels en relation avec l’aspect psychique. On pense souvent que les troubles sexuels ne sont que d’ordre physique. Pourtant, c’est quasiment toujours relié à des blocages ou des peurs qui se sont développés dans l’esprit d’un patient.

 C’est parce que notre état d’être mental a énormément d’impact sur nos capacités physiques. Le sexologue va donc accompagner le patient ou le couple dans cette quête vers l’origine de ses difficultés sexuelles

C’est à travers un discours constructif et un échange profond que le patient va pouvoir mettre la main sur la source de ces dysfonctionnements. D’ailleurs, il peut être question d’un homme, d’une femme, célibataire ou de couple. Les séances de sexothérapie peuvent être réalisées seul ou à deux.

Si le sexologue est différent d’un sexothérapeute ou d’un psychologue, c’est en raison de ses qualifications

Le sexologue et le psychologue sont des médecins qui ont des diplômes de compétences en médecine. Ce n’est pas le cas du sexothérapeute

Pourquoi consulter un sexologue ? 

Les raisons pour lesquelles un couple ou une personne célibataire peut venir consulter un professionnel de la sexologie sont multiples. 

  • Les troubles de l’érection ou de l’éjaculation
  • Les troubles de l’orgasme
  • Le manque de libido
  • Le vaginisme (lorsque le vagin se contracte rendant la pénétration difficile et douloureuse)
  • La quête de l’identité et de l’orientation sexuelle
  • La prévention au niveau de l’activité sexuelle (maladies sexuelles transmissibles, grossesse, méthode de contraception, etc)
  • Les violences conjugales ou les abus sexuels
  • Les fantasmes personnels et addictions 

Selon si vous êtes sexologue ou sexothérapeute, votre champ d’action va être plus ou moins large. Par exemple, si vous êtes reconnu en tant que médecin, vous pourrez réaliser un examen médical, fournir des ordonnances, etc.

En revanche, le sexothérapeute n’a que ses paroles pour amener ses patients sur le chemin de la vérité. S’il remarque que les problèmes de santé proviennent d’un aspect physique, alors il pourra guider vers la consultation d’un médecin professionnel, mais il ne pourra rien faire en tant que tel.

Comment devenir sexologue avec une formation ?

Les métiers de la sexologie ne sont pas encore tout à fait réglementés en France. Bien entendu, si vous souhaitez être reconnu comme médecin et assimilé comme un sexologue clinicien ou un psychologue-sexologue, des études dans un cursus médical seront nécessaires.

La bonne nouvelle, c’est que le métier de sexothérapeute n’implique pas d’avoir un diplôme particulier et obligatoire. Cela signifie qu’il n’existe pas de parcours réglementé pour devenir un spécialiste de la sexologie. Mais cela implique tout de même d’avoir certaines connaissances du milieu de la santé sexuelle et de la psychologie.

Pour cela, vous pouvez vous tourner vers une formation qui vous apportera des méthodes et des outils précis pour accompagner au mieux vos futurs patients.

Assurez-vous d’avoir les compétences personnelles requises

Avant de vous lancer dans une formation, il est important de savoir si vous avez les capacités nécessaires pour réussir. 

En effet, le métier de sexothérapeute ne s’improvise pas. Vous aurez beau avoir toutes les techniques pratiques pour aider vos patients mais le travail de mise en contact doit faire partie de vos capacités personnelles

Le métier de la sexologie implique de toucher à la psychologie humaine. Votre qualité de réussite va surtout dépendre de votre manière d’accueillir votre patient, de le mettre en confiance et de miser sur votre pouvoir d’écoute

En décelant plus rapidement l’origine de ses problèmes sexuels, vous pourrez passer à la pratique plus vite. Il ne faut pas qu’une discussion au sujet de la sexualité soit taboue pour vous. Chaque partie doit se sentir à l’aise d’en discuter.

De plus, ce sont des métiers qui impliquent de connaître le principe de la neutralité tout en réussissant à prendre du recul. C’est là la plus grande difficulté, vous allez devoir créer un lien avec ce couple qui est en consultation sans pour autant être trop submergé par leur histoire.

Quelle formation pour devenir sexothérapeute ? 

Généralement, un diplôme de sexologue s’obtient dans des cursus inter-universitaires ou universitaires de sexologie. Mais pour aller plus loin, il est également possible pour un professionnel de poursuivre avec un Master d’Éducation à la sexualité humaine, de Sciences Humaines ou de Science de la famille et de la Sexualité.

Si vous souhaitez intégrer les métiers de la sexologie, il est possible de suivre une formation au sein du CERFPA (Centre Privé d’Enseignement par Correspondance Sous Contrôle Pédagogique de l’État).

Mais, comme expliqué auparavant, vous pouvez tout à fait rejoindre le cercle des professionnels de la sexualité sans cours, sans formation, et donc sans diplôme !

Comment devenir sexologue sans diplôme ?

Généralement, le fait d’avoir un diplôme en tant que sexologue renforce votre légitimité ainsi que votre preuve de professionnalisme. Mais il n’est pas toujours nécessaire de multiplier les formations pour réussir.

C’est surtout parce que le secteur de la thérapie est un domaine d’expérience avant d’être un domaine de connaissances. C’est par vos compétences personnelles d’écoute et d’analyse que vous parviendrez à vous démarquer.

Ce n’est donc pas dans vos fiches de cours que vous apprendrez comment développer une prise de contact rassurante. Pendant les formations, le stage est éventuellement une bonne occasion d’avoir de l’expérience. Alors, pourquoi ne pas démarrer directement dans la pratique en sexothérapie ?

Il est tout de même recommandé de suivre une première formation pour connaître les comportements humains. En revanche, cela signifie que vous allez devoir redoubler d’efforts pour développer votre entreprise et attirer les patients. La plupart des professionnels démarrent par leurs propres moyens en ouvrant leur cabinet de sexothérapie.

Comment lancer son entreprise de sexothérapie ?

Ici plusieurs choix s’offrent à vous dans la création de votre auto-entreprise. 

Vous pouvez tout d’abord choisir l’Entreprise Individuelle à Responsabilité Limitée (EIRL) ou simplement un statut de micro entreprise

Ou sinon, vous pouvez choisir d’ouvrir une Société par Actions Simplifiée Unipersonnelle (SASU) ou une Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée (EURL).

L’essentiel sera de veiller à choisir la structure juridique qui répond à vos besoins en tant que futur professionnel. 

Comment se lancer et construire sa notoriété de sexothérapeute ? 

En tant que sexologue, il est important de développer une forte notoriété car plus vous serez reconnu dans votre domaine, plus vous aurez de patients et plus vous pourrez prétendre à un salaire plus élevé.

Généralement, le salaire d’un sexologue débutant tourne autour des 2 000 euros. Ensuite, c’est votre expérience, votre réputation, votre lieu de travail (clinique ou cabinet) et votre statut qui vous fera plus ou moins baisser ce chiffre au cours de votre carrière. La première année de pratique risque donc d’être plus difficile.

Commencer à créer sa propre clientèle dans le domaine de la sexologie n’est pas une tâche facile car rappelons-le, le sujet de la sexualité peut être encore un peu tabou. L’avantage, c’est qu’il se diversifie et perd de son aspect “défendu”. 

Mais pour cela, voici quelques conseils qui vont vous permettre de vous faire une place dans ce métier :

Développez votre présence sur internet 

Des patients qui ont besoin d’être accompagnés pour résoudre les troubles sexuels qu’ils rencontrent, ça ne se trouve pas à chaque coin de rue. Il faut d’abord que ces personnes soient à l’aise pour parler de cela et l’accueil peut souvent être mitigé.

Votre meilleure arme pour développer votre réseau, c’est internet. Soyez visible sur la toile en créant votre site internet ou en intégrant vos services sur des sites spécialisés dans l’accompagnement

Il ne faut pas oublier qu’il s’agit de votre vitrine et qu’en quelques secondes, le futur patient devra se sentir en confiance dans les informations que vous leur livrerez. Votre réputation doit donc tenir à un texte rassurant et impactant.

Stimulez le pouvoir du bouche à oreille

Comme pour tout métier, la plupart des patients ont besoin d’être rassurés. C’est pour cette raison que l’on fera toujours confiance à un ami qui nous recommande un professionnel. D’autant plus que le sujet de la sexualité est avant tout abordé dans un cercle intime. C’est donc sur ce point que vous devez miser. 

Ici, je vous conseille de parler de votre cabinet de thérapie à votre entourage et vos proches. Ils pourront à leur tour transmettre le message et ainsi de suite. 

C’est à ce niveau-là qu’une aide professionnelle sans diplôme peut se démarquer. Une fois que la machine est lancée, vous n’avez plus qu’à profiter !

Votre coach en sexualité, sexothérapeute, conseillère en sexualité, formatrice, sexcoach et sexologue qui vous accompagne pour devenir spécialiste et contribuer à votre mission. 

Jessica Pirbay

Vivez de votre passion et accompagnez des milliers de femmes, d’hommes et de couples vers la joie, la sérénité et le plaisir ! 

Contactez-nous