Couple coït anal

Le coït anal : un plaisir sous-côté ?

Aide et conseils sexo



Le coït anal, ou plus généralement désigné comme la pénétration par l’anus d’un ou d’une partenaire, est sûrement la pratique sexuelle la plus taboue. Très souvent, il est question de faire une première approche en introduisant un doigt dans l’anus de sa moitié, mais la plupart des couples n’osent pas s’aventurer dans cette voie.

Pourtant, il s’agit d’un plaisir différent qui procure de nouvelles sensations pour la femme, comme pour l’homme. Alors pourquoi reste-t-il si tabou ? Quels sont ses bienfaits et comment vivre cette expérience sexuelle ? Je vous livre mes secrets de coach pour tout savoir sur cette pratique ! 

Les difficultés du coït anal à s’installer dans les moeurs

L’anus est une zone riche en terminaison nerveuse et est souvent considérée comme une zone érogène. Que ce soit du côté de l’homme ou de la femme, le toucher ou encore la pénétration de l’anus par le pénis ou par le doigt procure un certain nombre d’émotions.

Il est vrai que le coït anal est souvent perçu comme sale et assez peu conventionnel. Selon une étude réalisée par l’IFOP (1), il s’est avéré que “53% des femmes s’y sont prêtées au moins une fois”. Même si ce chiffre a tendance à augmenter de plus en plus chaque année, cela reste tout de même une pratique minoritaire dans la sphère sexuelle des couples.

Une pratique préférée par les hommes

Dans l’ensemble, c’est plus souvent l’homme qui est attiré par la pratique du coït anal. Étant donné l’étroitesse de l’anus d’une femme, c’est bien plus de sensations que peut ressentir un homme en y insérant son pénis. 

De plus, cette position nourrit les fantasmes et permet de faire ressortir l’instinct primaire ou d’affirmer sa masculinité. 

Pour ce qui est de la femme, il y a souvent plus de réticence. La sodomie a la réputation d’être dégradante pour une femme, et cela devient donc un frein important à l’envie de la pratiquer pour ces dernières

Très souvent, je rencontre lors de mes séances de coaching des femmes très fermées à la question du plaisir anal simplement parce qu’elles s’accrochent à l’image générale. 

En plus de l’image dégradante que cette position sexuelle peut avoir, elle peut être généralement associée à la douleur ou à la peur pour beaucoup de femmes.

Le coït anal : Un sujet assez tabou

femme met sa son doigt devant sa bouche

Dans un couple, le sujet peut être soit très ouvert, soit très fermé. J’ai déjà eu l’occasion de rencontrer plusieurs situations dans des couples lors de mes séances de coaching.

Il est possible que la femme refuse ce genre de pratique sexuelle de façon catégorique. D’un autre côté, il se peut que l’homme ne veuille pas imposer cela à leur partenaire.

Enfin, il y a encore d’autres possibilités comme celle de ne jamais avoir évoqué le sujet ou de ne pas savoir comment faire. Il existe donc encore de nombreux blocages et de grandes appréhensions face au coït anal.

Vous savez, j’ai déjà eu l’occasion d’être face à des femmes qui acceptent de pratiquer le coït anal simplement dans le but de faire plaisir à leur partenaire en s’oubliant. 

L’épanouissement personnel et également sexuel passe avant tout dans l’écoute des désirs et des envies de chacun. C’est un point très important car de plus en plus de femmes n’écoutent pas assez leur corps et ne s’associent pas avec leur féminin sacré. 

L’envie doit être la source de désir primordiale. Vous pouvez donc aborder le sujet en tant que couple afin d’échanger et de comprendre le point de vue de chacun. Mais je vous déconseille d’aller à l’encontre de vos envies

Le sexe est un moyen de communication puissant. Alors si le fil est rompu, cela voudra dire qu’il y a sûrement des problèmes dans votre couple.

Les bienfaits du coït anal

Pour pimenter sa vie de couple, la pratique du coït anal apporte une nouvelle forme de plaisir. Après de nombreuses années de vie commune, vous avez décidé en tant que couple de tenter de nouvelles expériences afin de ne pas tomber dans la routine sexuelle.

Très souvent, ce sont de plus en plus de fantasmes qui se réalisent au fur et à mesure des années pour entretenir la flamme au quotidien et conserver une libido intense

C’est la raison pour laquelle la sodomie entre généralement en jeu. Plus de passion, plus d’inconnu et d’innovation dans votre vie sexuelle

Dans l’ensemble, il s’agit d’une zone très riche en terminaison nerveuse et qui est très sensible. C’est une sensation de plaisir qui est différente de la pénétration habituelle. C’est donc pour cela que de nombreux couples apprécient le sexe anal. 

Un plaisir décuplé pour lui

couple heureux dans le lit après un coit anal

Pour les hommes, c’est une sensation qui est bien différente de la pénétration vaginale. Étant donné que le sphincter est bien plus étroit que le vagin, le pénis d’un homme va se retrouver bien plus serré ce qui va intensifier les ressentis. 

Généralement, l’homme atteint facilement l’orgasme grâce à cette pratique et il s’agit d’une jouissance bien plus forte. Votre partenaire se retrouve en position dominante et c’est une réelle satisfaction. 

De plus, lorsque l’homme souhaite découvrir le plaisir anal, vous devez savoir que le fait d’atteindre la prostate peut provoquer beaucoup d’émotions. Le point P de l’homme, qui est l’équivalent du point G chez la femme, peut déclencher un orgasme puissant et un réel plaisir vibratoire pour lui.

Une passion intensifiée pour elle

Pour ce qui est de la femme, les sensations peuvent être également différentes. Dans l’ensemble, le coït anal demande bien plus de préliminaires car un confort doit être instauré en amont des deux côtés. 

Au niveau de l’orgasme, le coït anal provoque une jouissance plus forte que celle vécue avec la pénétration vaginale. Étant donné que la femme est plus sensible lors de la période de préliminaires, il est possible que puisqu’ils sont intensifiés, l’orgasme se proclame plus rapidement. 

Il s’agit d’une fusion différente et bien plus intense pour la femme. Une pénétration anale permet pour le pénis de toucher une partie du vagin et du col de l’utérus qui va entraîner une jouissance extrêmement puissante

Il est vrai que lors d’une pénétration anale, la femme va complètement s’ouvrir et donner de soi à son homme. Et comme il s’agit d’une pratique très excitante pour ce dernier, cela va apporter plus de plaisir à la femme. 

Comment réaliser un coït anal ?

couple regarde sur internet comment réaliser un coït anal

Avant toute chose, je vous invite à échanger avec votre partenaire au sujet de cette pratique. Il est important de briser les tabous, même au sein d’un couple. Chacun peut se confier à l’autre en parlant de sa première ou de ses expériences passées en termes de coït anal pour faire comprendre à l’autre qu’il n’y a rien de dégradant ou de violent.

S’il s’agit d’un premier pas pour les deux partenaires, cela peut créer énormément de liens tout en renforçant la complicité. C’est une découverte que vous allez vivre ensemble, et vous allez expérimenter ce nouveau plaisir avec votre moitié.

En fonction de ces échanges, vous pourrez envisager de vous laisser plus de temps ou de vous lancer. Mais il est important de comprendre qu’il s’agit d’une décision prise à deux. Chacun doit être à l’écoute des propos et des envies de l’autre.

Comment se préparer à un coït anal ?

  1. S’assurer d’être détendu et d’avoir un esprit relâché
  2. Prendre ses précautions en termes d’hygiène
  3. Prendre du temps pour les préliminaires et utiliser du lubrifiant
  4. Commencer par des toucher légers pour dilater l’anus
  5. Ne pas oublier les autres zones érogènes
  6. Ajouter un autre doigt avant d’introduire le pénis

Une bonne préparation

Lorsque le pénis pénètre l’anus, la dilatation peut provoquer des envies pressantes d’aller aux toilettes. Pour éviter tout moment gênant, je vous conseille de prendre vos précautions avant. 

N’hésitez donc pas à aller aux toilettes, à prendre une douche ou même encore à effectuer un lavement anal

Ce que peu de personnes savent, c’est que l’anus est une zone certes érogène, mais qui possède de nombreuses bactéries rectales

Si vous parvenez à réaliser une pénétration anale et que vous souhaitez poursuivre avec une pénétration vaginale, je vous conseille cependant de nettoyer légèrement le pénis de monsieur car les éléments déposés sur ce dernier et provenant du rectum peuvent provoquer une infection vaginale.

Si vous avez utilisé un préservatif, c’est la même chose. Changez-le avant d’envisager toute pénétration vaginale.

Je vous conseillerai même de terminer par le sexe anal afin d’éviter tout risque d’infection.

Le coït anal : Ne pas négliger les préliminaires

couple au lit préliminaires

Que ce soit pour un coït vaginal ou anal, la femme a besoin de préliminaires afin de détendre son corps et de se sentir plus à l’aise lors de la pénétration. La lubrification naturelle est essentielle et permet de ne pas ressentir de douleurs ou de frottements lors des mouvements. 

La masturbation du clitoris ou du vagin aide à s’ouvrir et à sécréter de la cyprine. En revanche, lorsqu’il s’agit d’un coït anal, c’est assez différent. 

Il s’agit certes d’une zone érogène, mais qui ne produit pas de lubrification lors d’une montée de plaisir. N’hésitez pas à utiliser du lubrifiant afin d’éviter toute douleur pendant votre rapport anal. 

Il est préférable d’utiliser un système de lubrification car la pénétration anale d’une zone sèche peut provoquer d’intenses douleurs voire même des déchirements

Je vous déconseille de faire appel à des relaxants musculaires afin de mieux dilater la zone. 

Les préliminaires seront votre seule arme pour vous détendre et rendre cette nouvelle pratique plus agréable. Ainsi, je vous conseille de ne pas oublier les autres zones érogènes afin d’être plus en confiance et de pouvoir être détendue. 

Expérimenter les sensations avant d’aller plus loin

La première chose qu’il faut savoir, et d’autant plus s’il s’agit d’une première expérience anale, c’est qu’il faut à tout prix être délicat. 

Le sphincter anal est généralement très capricieux et son réflexe le pousse à se resserrer à chaque essai de pénétration. La dilatation doit donc s’opérer de façon tendre et lente

Vous pouvez commencer par introduire un doigt ou tout autre objets spécialement utilisables pour le sexe anal afin de ressentir les premiers effets et avoir une idée du plaisir qu’il peut vous procurer. De plus, cela va vous permettre de réaliser une première dilatation avant d’aller plus loin. 

Si vous souhaitez vivre cette nouvelle expérience ensemble, la femme peut tout à fait aventurer son doigt également vers l’anus de son homme. Cela permet de former une sorte d’égalité et de partager ce nouveau plaisir.

C’est une façon d’explorer son corps et celui de l’autre. Je vous conseille de débuter par cette étape qui vous aidera à renforcer les liens avec votre partenaire et à comprendre si vous voulez aller plus loin.

Beaucoup de femmes pratiquent ce type de pénétration dans le but de faire plaisir à leur partenaire. Cela fait qu’un grand nombre d’entre elles éprouvent des douleurs et ne prennent aucun plaisir. Le coït anal doit être réfléchi et discuté. Il est question de plaisir avant tout.

Votre coach et sexothérapeute qui vous accompagne pour développer votre bien-être intérieur,

Jessica Pirbay

(1) Étude Ifop pour ELLE réalisée par questionnaire auto-administré en ligne du 28 au 29 janvier 2019 auprès d’un échantillon de 1 007 femmes, représentatif de la population féminine âgée de 18 ans et plus résidant en France métropolitaine.

Jessica Pirbay,
Jessica Pirbay,

Votre coach en sexualité, sexothérapeute, conseillère en sexualité, formatrice, sexcoach et sexologue qui vous accompagne pour développer votre bien-être intérieur.

Partagez mes conseils :

Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur email
Email
Partager sur facebook
Facebook

Récupérez votre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

HOMMES

GUIDE GRATUIT
SEX MASTER

FEMMES

GUIDE GRATUIT
SEX GODDESS

COUPLES

GUIDE GRATUIT
LOVE EMPOWERMENT