Clitoridienne ou vaginale

Clitoridienne ou vaginale : Comment savoir ? Je vous dis TOUT

Orgasme féminin



Je rencontre chaque jour des femmes qui se demandent : “Suis-je clitoridienne ou vaginale ?”. Dans l’idée, il faut savoir que le désir d’une femme est en partie émotionnel. Il s’agit avant tout d’une stimulation de l’esprit avant le corps. Ainsi, il n’est pas question de se demander si l’on est “normale” si l’on n’a jamais ressenti de plaisir vaginal. 

Toute femme est clitoridienne et vaginale. Seulement certaines exploitent plus un côté ou n’ont jamais découvert l’autre. Alors comment comprendre la différence ? Comment se retrouver avec soi-même ? Voici tout ce qu’il faut savoir de l’orgasme clitoridien et vaginal !

Quelle est la différence entre clitoridienne et vaginale ?

Très réputé pour être l’organe du plaisir féminin, le clitoris reste très convoité par la plupart des femmes. Plus en surface que les autres zones érogènes de la femme, il permet à une femme de jouir de manière très rapide grâce à sa stimulation à l’aide du doigt ou du sexe de l’homme. 

Plus sensible et composé de milliers de nerfs, l’orgasme clitoridien se reconnaît par le ressenti de contractions ou de pulsations au niveau du périnée de la femme et est très court. Il est tout à fait atteignable même sans pénétration. 

D’un autre côté, l’orgasme vaginal est accessible grâce à une stimulation plus approfondie. Situées au fond du vagin, les zones érogènes telles que le col de l’utérus ou le fameux point G sont les points sensibles qui vous permettront d’atteindre cette jouissance vaginale. 

En comparaison avec le plaisir clitoridien, l’orgasme vaginal est plus long à venir mais est plus prolongé dans le temps. De plus, il se diffuse dans l’ensemble du corps offrant à la femme une jouissance plus profonde. 

Enfin, il ne peut être accessible sans pénétration car les points sensibles nécessitent une pénétration par le sexe, le doigt ou tout autre accessoire sexuel. 

Alors, clitoridienne ou vaginale ?

  1. Toute femme est clitoridienne et vaginale
  2. Le clitoris est le plus souvent stimulé
  3. Ce sont des zones érogènes différentes
  4. L’orgasme vaginal demande plus d’érotisation
  5. Il faut découvrir son corps et explorer ses plaisirs !

Deux orgasmes pour deux plaisirs différents

Top view of sexy brunette woman in underwear that with her lover in the bedroom. Hot couple

Si l’on devait différencier globalement ces deux plaisirs sexuels, je dirais qu’il s’agit d’une extase qui est plutôt externe par la stimulation du clitoris et plus interne pour l’aspect vaginal.

Dans l’ensemble, il est vrai que la plupart des femmes se considèrent comme étant clitoridiennes plutôt que vaginales. Dans une étude publiée par les docteurs Pierre Foldes et Odile Buisson, les comportements de milliers de femmes ont été analysés en relation avec l’orgasme. 

En résultat, près de 90% ont déclaré avoir déjà eu un orgasme par la stimulation clitoridienne, environ 58% par la stimulation vaginale et 24% par la stimulation anale.

Comment savoir si je suis clitoridienne ou vaginale ?

Trop de femmes ont pris l’habitude d’être catégorisées en tant que clitoridienne ou vaginale. En tant que sexothérapeute, je rencontre chaque jour de nombreuses femmes qui se posent des questions sur leur sexualité. 

Exploiter son corps pour trouver l’extase

Beaucoup de femmes ne savent pas comment comprendre leur corps et le fait de ne pas ressentir tel ou tel plaisir les fait douter. La première chose à faire, c’est d’écouter son corps. Chaque femme est différente que ce soit en termes d’envie, de désir ou de besoin

Il ne s’agit donc pas de s’adapter à ce qui vous entoure, mais d’avant tout comprendre ce qui vous plaît, ce qui vous attire et ce qui vous satisfait.

Si je peux vous assurer d’une chose, c’est que les femmes sont aussi bien clitoridiennes que vaginales. Même si l’orgasme vaginal peut paraître plus difficile à atteindre et qu’il peut être vu comme un mythe pour d’autres, sachez que c’est faux. Il est simplement question de se connaître et d’érotiser ce point. Vous avez donc autant de chances de jouir de manière vaginale et d’atteindre cette sensation profonde.

En introduction, je vous expliquais que le plaisir d’une femme se développe majoritairement par la stimulation de son esprit. Pour découvrir l’extase vaginale, il est important de se donner du temps et du plaisir. Je vous invite à exploiter votre corps et à commencer par le découvrir. 

Ainsi, sans être en accord avec vous-même, atteindre la jouissance risquera d’être plus difficile. Le lâcher-prise aide à éveiller le plaisir !

Alors pourquoi se dit-on majoritairement clitoridienne ?

looking up

Il est beaucoup plus facile pour une femme d’être sensible à ce niveau-là et d’avoir un orgasme clitoridien. Il faut savoir que le clitoris a des milliers de nerfs. Il est donc bien plus sensible et il permet à une femme d’avoir un orgasme rapidement grâce à un cunnilingus ou une stimulation par les doigts.

Dire que l’on est soit clitoridienne ou vaginale n’est pas exact. Nous sommes forcément les deux. Surtout qu’une partie du clitoris et la paroi du vagin sont très proches. Finalement, même à l’intérieur du vagin, vous pouvez stimuler le clitoris.

Les femmes qui pensent ne pas être vaginale est généralement dû à un manque d’érotisation du vagin. La particularité de cette zone, c’est qu’elle reste moins sensible que le clitoris. Elle demande donc à être plus érotisée pour pouvoir pleinement s’exprimer. 

Comment être clitoridienne ET vaginale ?

Positive woman promoter points away with both fore finger, shows blank copy space for your product

Dans l’ensemble, la masturbation aide de nombreuses femmes à se découvrir et à explorer leur féminin sacré. Beaucoup de mes coachés ont réussi à trouver l’accord parfait avec leur corps et se sentent bien plus épanouies sexuellement depuis.

Pour avoir du plaisir vaginal, vous pouvez commencer avec les doigts en stimulant le point G et puis le col de l’utérus. Ce dernier point est très important pour la femme pour atteindre l’orgasme vaginal seule. De plus, des chercheurs tels que le professeur Kim Wallen ont également prouvé l’utilité de la pénétration vaginale assistée d’une stimulation clitoridienne.

Le temps moyen d’un orgasme pour une femme est de vingt secondes pour six secondes chez l’homme, alors n’hésitez pas à en profiter un peu mesdames !

Dans l’ensemble, ce n’est pas parce que vous avez été habituée à l’orgasme clitoridien que vous ne pouvez découvrir celui qui vaginal. Ce qu’il faut retenir, c’est qu’il vous reste encore de nombreuses facettes de votre corps à découvrir, car le corps d’une femme regorge de plaisirs cachés ! 

[opinioner id= »77563″]

Votre coach et sexothérapeute qui vous accompagne à devenir des déesses du sexe,

Jessica Pirbay

Sources :

Jessica Pirbay,
Jessica Pirbay,

Votre coach en sexualité, sexothérapeute, conseillère en sexualité, formatrice, sexcoach et sexologue qui vous accompagne pour développer votre bien-être intérieur.

Partagez mes conseils :

WhatsApp
Email
Facebook

Récupérez votre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.

Copyright 2020  – All Rights Reserved – Mentions légales CGV/CGU

HOMMES

GUIDE GRATUIT
SEX MASTER

FEMMES

GUIDE GRATUIT
SEX GODDESS

FEMMES

FORMATION GRATUITE
FOU AMOUREUX

COUPLES

GUIDE GRATUIT
LOVE EMPOWERMENT